Instantané #41 | Anne Queffélec

14/02/2013

Observer Anne Queffélec  au travail est une chose captivante. Elle arrive au TAP à 14h pour faire connaissance avec le piano de concert du TAP. elle joue, joue des heures sans sembler s’en rendre compte. le rendez-vous est pris quelques jours auparavant pour la filmer.  Sur l’écran du retour vidéo installé au foyer des artistes nous l’observons, n’osant pas la déranger tant cette séance de travail semble suspendre le temps et ainsi tout arrêter l’espace de quelques minutes. Nous montons vers l’auditorium caméra en main et là encore une fois avant de pousser la porte qui mène à la scène ; une hésitation. Et s’il ne fallait pas rompre cette séance de travail au piano ? Nous y allons. elle s’arrête nous sourit et nous dis que le rapport à l’image est quelque chose de difficile. Dans un sourire elle commence à jouer les premières mesures de la 3e gnossienne de Satie. Tout est suspendu. Elle sourit et c’est terminé.

Portrait Express

Après un brillant passage par le Conservatoire de Paris, qui lui décerne deux premiers prix en musique de chambre et en piano, Anne Queffélec se rend à Vienne où elle suit les cours du maître Alfred Brendel. Les succès remportés dans les concours internationaux de Munich (1968) et Leeds (1969), donne à sa carrière un tour plus international. Elle se produit dans les plus grandes salles d’Europe, au Japon, à Hong-Kong, au Canada, aux Etats-Unis, en tant que soliste. Les orchestres les plus renommés (London Symphony, London Philharmonic, Tonhalle de Zürich, Lausanne, Tokyo NHK Orchestra, Hong-Kong Philharmonic, Orchestre National et Orchestre Philharmonique de Radio France) l’invitent sous la direction de chefs tels que Boulez, Gardiner, Jordan, Skrowacewsky, Casadesus, Lombard, Guschlbauer, Zecchi. En Angleterre, où elle est l’une des interprètes françaises les plus sollicitées, elle joue à plusieurs reprises aux célèbres « Proms » de l’Albert Hall à Londres, aux Festivals de Bath, Swansea, King’s Lynn, Cheltenham. Anne Queffélec figure parmi les pianistes les plus populaires de sa génération, appréciée pour la diversité de son répertoire, en témoigne son impressionnante discographie (plus d’une vingtaine d’enregistrements consacrés à Scarlatti, Liszt, Chopin, Schubert, Mozart, Fauré, Debussy).

One Comment

  1. Michel

    Quel bonheur ce concert ce soir-là, autour de Satie et de ses « proches ». Etait-ce Satie ou Queffélec …. ? Mais la musicienne experte et reconnue se double d’une femme intelligente qui a su simplement nous prendre comme si c’était à chacun de nous qu’elle offrait ce moment d’extase musicale, sans fards ni tapages, juste le partage de pièces de piano divines.
    Merci beaucoup Madame !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.
Required fields are marked:*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>