Instantané #39 | Jonathan Capdevielle

16/01/2013

Troisième venue au TAP de Jonathan Capdevielle et troisième tentative d’instantané. Jonathan a toujours été enthousiaste à nos propositions, mais les circonstances ne s’y prêtaient pas. Cette fois-ci,  pas question manquer le rendez-vous !

Trois jours qu’il se plonge dans la peau de David Brooks, serial killer et personnage principal de Jerk le spectacle de Gisèle Vienne, sur un texte de Dennis Cooper inspiré d’un fait divers. Cinq marionnettes accompagnent Jonathan – sidérant – dans ce récit tendu.

Deux heures avant la représentation, dans l’intimité de sa loge, il nous invite à partager un de ses rites de préparation avant la scène : sa rencontre avec les marionnettes. Entre deux coups de brosse, il nous livre ses ressentis.

 Portrait express

Jonathan Capdevielle est né en 1976. Après ses études de théâtre à Tarbes entre 1993 et 1996, il intègre l’École supérieure Nationale des arts de la marionnette.

 Il a participé à plusieurs créations de Pierre Joseph, Claude Wampler, Lotfi achour, Marielle Pinsard, David Girondin Moab, et Yves-Noël Genod.

Collaborateur de Gisèle Vienne depuis ses premières mises en scènes, il est interprète au sein de toutes ses pièces.

En septembre 2006, il crée avec Guillaume Marie We are accidents waiting to happen au Palais de Tokyo. En 2007, il crée la performance-tour de chant Jonathan Covering au Festival Tanz im august à Berlin, point de départ de sa pièce Adishatz/Adieu créée en janvier 2010.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.
Required fields are marked:*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>